Retour à la nature - La faune canadienne et l’évolution des mentalités
L'aire de répartition du loup gris couvre la majeure partie du Canada et l'Alaska.

Le saviez-vous ?

Les louveteaux sont nourris par des individus plus âgés de la meute, qui régurgitent des aliments à leur intention. Un loup adulte peut conserver jusqu’à 10 kilogrammes de viande dans son estomac : une façon certes efficace de ramener de la nourriture à la tanière.

Nom scientifique : Canis lupus
Poids moyen : 20 à 70 kg (mâle)
18 à 55 kg (femelle)
Hauteur moyenne : 60 à 90 cm (au garrot)
Longueur moyenne : 130 à 200 cm (queue comprise)
Longévité moyenne : 8 à 16 ans dans la nature
Loup gris au regard perçant dans une forêt de l'Alberta.

Sujet

Biologie

Le loup gris est le plus grand canidé sauvage du monde. En général, le mâle est plus gros que la femelle, et la taille de même que le poids des individus augmentent à mesure que l’on va du sud au nord.

Le loup gris ressemble à certains chiens domestiques, tels que le berger allemand ou le chien de traîneau, mais il possède des pattes plus longues, des pieds plus gros et une poitrine plus étroite. Son épaisse fourrure est constituée d’une couche de poils de couverture grossiers, les poils de jarre, et d’un sous-poil doux qui le protège contre le froid. La couleur la plus courante de la robe est le gris moucheté, mais elle peut varier du blanc au rouge, au brun ou au noir.

Même s’il est capable d’atteindre des pointes de 70 kilomètres à l’heure, le loup excelle à la course de fond et peut franchir en moyenne de 5 à 10 kilomètres à l’heure. Une fois qu’il s’est mis en chasse, il peut parcourir jusqu’à 70 kilomètres par jour.

Habitat et comportement

Divers habitats sont colonisés par le loup gris, notamment la forêt, la toundra, le désert, la plaine et la montagne.

Le loup vit généralement au sein d’une meute composée d’un couple alpha (mâle et femelle dominants), de leurs louveteaux et de leurs jeunes des années précédentes. La meute obéit à une hiérarchie bien définie, qui détermine notamment les individus qui mangent en premier. Règle générale, seul le mâle et la femelle dominants se reproduisent, mais toute la meute participe à l’élevage des louveteaux. Les individus au bas de l’échelle se voient souvent attribuer le rôle de « nounou » pendant que les autres membres vont à la chasse. Les couples de loups gris s’unissent généralement pour la vie.

Au sein de la meute, le loup communique son rang par ses expressions faciales et son langage corporel, entre autres en s’accroupissant, en aplatissant ou dressant les oreilles, en rentrant la queue entre les pattes et en se roulant sur le dos pour exposer son bas-ventre. Une meute peut compter jusqu’à 36 loups lorsque les proies abondent, mais le nombre des membres varie généralement entre 5 et 12, bien que l’on ait déjà vu des individus et des couples solitaires.

Le loup gris est un carnivore opportuniste qui préfère les grands ongulés, tels que le cerf, l’orignal, le wapiti, le caribou, le bœuf musqué, le mouflon de montagne et la chèvre de montagne. Comme la plupart des proies que le loup convoite courent plus vite que lui, la meute mise sur une stratégie de chasse coopérative et des attaques-surprises. Les membres se relaient pour chasser et fatiguer la proie ou se séparent pour lui tendre une embuscade. En ciblant les animaux faibles, vieux ou malades, les loups contribuent à garder les populations de proies en santé.

Le hurlement lugubre du loup est l’une de ses caractéristiques les plus distinctives : l’appel de la nature dans toute sa splendeur. Le hurlement permet aux membres d’une meute de communiquer entre eux lorsqu’ils sont séparés, de tenir les autres meutes à distance et d’entretenir des liens sociaux.

Aire de répartition

Il y a deux cents ans environ, le loup gris était le mammifère présentant la plus vaste distribution géographique au monde. On le trouvait en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Toutefois, des facteurs tels que la chasse et la perte d’habitat ont fait rétrécir son aire de répartition comme peau de chagrin, et, aujourd’hui, le loup vit surtout dans les régions les plus septentrionales du Canada et des États-Unis ainsi que dans le nord de la Russie et de la Chine.

Un loup traque sa proie, et l’aire de répartition d’une meute peut couvrir de 75 à 2500 kilomètres carrés, selon l’abondance de gibier.