Bassins versants 101

Où que vous soyez sur la planète, vous êtes dans un bassin versant, appelé aussi bassin hydrographique et bassin de drainage. Un bassin versant est une portion de territoire où aboutissent les eaux de surface. Il peut aussi bien se présenter sous la forme d'un ruisseau d'une rivière, d'un fleuve ou d'un océan. Toute l'eau des précipitations qu'un bassin versant reçoit, qu'il s'agisse de pluie ou de neige, s'écoule donc vers un même lieu.

Un bassin versant peut être ouvert ou fermé. Les bassins ouverts terminent leur course dans l'océan tandis que l'eau des bassins fermés ne peut que s'évaporer ou pénétrer dans le sol. Exception faite de quelques petits bassins des Prairies et de la Colombie-Britannique, la majorité des bassins versants au Canada sont ouverts. La pluie qui tombe dans le bassin du fleuve Saint-Laurent, par exemple, aboutit dans le fleuve, lequel se déverse dans l'océan Atlantique.

Les bassins versants sont variés

Ils peuvent être urbains, ruraux, sauvages ou mixtes. Toronto, par exemple, comprend sept bassins de rivières qui se jettent dans le lac Ontario, lequel fait partie du bassin des Grands Lacs. Les bassins versants ne sont donc pas définis en fonction de critères de forme ou de taille, et ils peuvent chevaucher plusieurs provinces et pays. Ils renferment en outre des masses d'eau douce telles que des lacs, des étangs, des réservoirs, des aquifères souterrains, des manteaux neigeux, des glaciers et des champs de glace.

Les problèmes d'eau se répercutent en aval

Étant donné que toute l'eau d'un bassin versant partage la même destinée et se dirige vers le même endroit, la pollution et l'utilisation du sol ont une incidence sur les bassins. La pollution industrielle, le ruissellement agricole, l'érosion, le déboisement, les eaux usées non traitées, entre autres, altèrent la qualité de l'eau non seulement dans le bassin directement touché, mais aussi dans tous ceux qui se trouvent en aval. Et comme les cours d'eau des bassins versants acheminent l'eau jusqu'à un océan, les conséquences de l'exploitation que nous faisons des sols et des voies navigables s'étendent jusque dans nos deltas, nos estuaires et nos océans.