Vous êtes ici  - 80 ans de cartographie par Canadian Geographic

L’exploration

Premières explorations
L’ARCTIQUE
AVENTURES EXOTIQUES
PERSPECTIVE AUTOCHTONE

Le castor et la baie


Carte artistique ancienne de la baie d’Hudson et carte montrant les routes des explorateurs

« Un long voyage, sur une mer trop grande, nous sépare de la Chine, et mon cœur ne peut supporter un tel délai. »

Ainsi parlait l’intrépide Hudson, parti des Antilles pour trouver le Passage de l’Ouest. Il avait entrepris de conquérir un territoire inexploré et promis la réussite à son roi, mais il avait négligé ses hommes, qui ont mis un frein à sa grande entreprise. Mais Hudson persiste, déterminé à surmonter l’épreuve ou à périr. « Dieu, entends nos prières, et marque ce jour dans le calendrier britannique, sachant que notre Maître a été glorieusement protégé. »

Ainsi se lit l’inscription latine sur une carte de l’explorateur et marin anglais Henry Hudson publiée par le cartographe hollandais Hessel Geritsz en 1613. Hudson a tenté de trouver une route vers la Chine par le Pôle Nord; il était parrainé par la noblesse anglaise pour trouver le Passage du Nord-Ouest en 1610. Beaucoup d’explorateurs ont recherché ce passage, qui aurait ouvert une ère nouvelle au commerce maritime entre l’Europe et l’Asie. Les traits incomplets révèlent à quel point les explorateurs de l’époque ignoraient les mers, les banquises et les terres situées à l’ouest du Groenland. Aujourd'hui, le Passage du Nord-Ouest est encore convoité par les navires recherchant une route rapide vers l’Asie.

Carte tirée de « The Beaver and the Bay », Canadian Geographic, août-septembre 1989