Le pacte boréal - Une nouvelle ère de collaboration en forêt boréale

Thème : Protection de la population boréale de caribous des bois

Initiatives dans le cadre de l’Entente

La construction de routes et les nouvelles exploitations forestières sont maintenant suspendues sur quelque 29 millions d'hectares des tenures des sociétés membres de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC). C’est l’un des engagements énoncés dans l’Entente pour protéger les espèces en péril dans la forêt boréale.

La zone en question est assujettie à une vérification par un tiers et fait partie du réseau d’aires protégées prévu par l’Entente. Entre autres choses, la suspension donnera aux signataires le temps d’établir des plans d’action pour la protection du caribou où seront définies les méthodes de conservations appropriées de l’habitat ainsi que d’autres moyens qui contribueront au rétablissement de la population boréale de l’espèce tout en réduisant l’effet négatif sur l’approvisionnement en fibre, l’emploi dans l’industrie et les usines.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Dans le cadre de l’Entente, les organismes environnementaux, l’APFC et ses sociétés membres, ensemble, définiront les risques liés à l’habitat du caribou dans des tenures précises, élaboreront des plans d’utilisation des terres et étudieront d’autres mesures susceptibles de protéger l’espèce. Les connaissances scientifiques ainsi acquises, superposées aux impératifs socio-économiques, serviront de fondement aux plans d’action proposés pour la protection du caribou.

Ces plans devront recevoir l’approbation des gouvernements provinciaux. D’ici là, les signataires de l’Entente ont décidé d’exécuter les plans en s’efforçant de ne pas contrevenir à la loi. Ils ont fixé à cette fin des jalons et des objectifs ainsi qu’un échéancier permettant de vérifier si les buts sont atteints et les engagements, respectés.

Pour plus d’information, visitez

l’APFC, L’importance de l’entente
L’avenir de la foresterie, Entente sur la forêt boréale canadienne: Mesure des résultats
Canadian Geographic, War for the woods (en anglais seulement)

Photos

Le  développement de nouvelles routes et l’exploitation forestière de  la forêt Boréale est  maintenant suspendu sur un espace de 29 million d’hectares.  © Association des produits forestiers du Canada
Le développement de nouvelles routes et l’exploitation forestière de la forêt Boréale est maintenant suspendu sur un espace de 29 million d’hectares.
© Association des produits forestiers du Canada