Canadian Geographic
Left navigation image
Watershed awareness

Milieu rural: Les Canadiens passent à l’action


La gestion des milieux humides et la protection des bassins hydrographiques revêtent une importance cruciale dans les régions rurales et agricoles.

Depuis la colonisation européenne, on estime que plus de 20 millions d’hectares de milieux humides ont été convertis en terres agricoles au Canada. L’agriculture est responsable de 85 p. 100 de la disparition des milieux humides, un des types d’écosystème les plus productifs de la Terre, qui s’avère extrêmement utile en matière de services rendus par la nature.

Les milieux humides, qui couvrent près de 15 p. 100 de la superficie du pays, sont concentrés dans les prairies. Quelque 750 000 de kilomètres carrés s’étendent dans le sud de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba, jusqu’aux États-Unis. Il est généralement admis qu’au Canada ce sont les prairies et l’intérieur de la Colombie-Britannique qui risquent le plus d’être touchés par les changements climatiques. Au fur et à mesure de la disparition des glaciers, l’eau de fonte glaciaire qui contribue à maintenir le débit fluvial dans la région diminue, ce qui renforce le stress subi par les écosystèmes aquatiques et l’approvisionnement en eau.

Les relations entre l’agriculture, les milieux humides et la gestion et l’utilisation de l’eau se resserrent davantage, et, dans les régions rurales, la gestion de ces ressources constitue une priorité.

C’est la prémisse fondatrice de la société albertaine de gestion de l’habitat riverain, aussi appelée « Vaches et Poissons », qui apporte une dimension durable inédite à la coexistence de l’agriculture et des cours d’eau en mobilisant les agriculteurs et les propriétaires fonciers de la province pour régler les problèmes de gestion des zones riveraines qui se posent dans leur localité. L’amélioration des stratégies de pâturage et de la gestion des zones riveraines dans les régions agricoles permet de raffermir la santé du milieu et la productivité globales. La rotation des pâturages dans les fermes et les ranchs donne aux milieux humides et à la végétation des rives l’occasion de se renouveler.

Vaches et Poissons aide des agriculteurs et des grands éleveurs de l’Alberta à mettre en œuvre des méthodes de gestion des zones riveraines et appuie des groupes communautaires qui font de même. Parmi les agriculteurs et les grands éleveurs qui exécutent le programme de Vaches et Poissons avec succès, citons Glen et Kelly Hall à Stavely, le ranch Tongue Creek à Hartell et le ranch OH à Longview.

Sur les étendues plus vastes, des propriétaires fonciers et des entreprises agricoles familiales ont fait front commun avec Vaches et Poissons à l’intérieur de régions arrosées par un ruisseau ou un réseau hydrographique locaux pour adopter des méthodes de gestion des parcours et des zones riveraines. Ces participants, au nombre desquels figurent le Beaver Creek Watershed Group, la ville de Camrose et l’Upper Little Bow Basin Water Users Association, montrent comment une action collective locale peut entraîner l’instauration de méthodes de gestion durable de l’eau.

Synopsis

Ce document propose une galerie d’images, accessible à l’aide d’une barre de défilement de vignettes, sur le Programme de gestion de l'habitat riverain en Alberta, connu sous le nom de Cows and Fish (Bovins et poissons), et l’importance de la gestion riveraine dans les secteurs agricoles pour y maintenir en santé leurs bassins hydrographiques. Une narration commente les images.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Milieu urbain: Les Canadiens passent à l’action


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

Quel pourcentage d'eau douce renouvelable le Canada reçoit-il chaque année?

6.50%
20.50%
50.50%