Canadian Geographic
Left navigation image
The War of 1812

Navires


La guerre navale a été un élément essentiel, peut-être même l’aspect le plus important, de la Guerre de 1812. La Marine britannique imposait sa loi sur les mers depuis la grande victoire de lord Horatio Nelson à Trafalgar en 1805, mais les Américains commençaient à contester sa suprématie et avaient remporté des victoires étonnantes dans l’Atlantique. Néanmoins, la route maritime d’approvisionnement des Britanniques jusqu’à Québec n’a jamais été menacée.

Les voies d’approvisionnement du Haut-Canada posaient plus de problèmes aux Britanniques. La majeure partie des provisions (et des troupes régulières) destinée à l’effort de guerre était expédiée de la Grande-Bretagne au Haut-Canada via Québec et Montréal. Comme il n’y avait pas de routes fiables, le transport jusqu’au Haut-Canada devait se faire jusqu’au lac Ontario par la voie vulnérable du fleuve Saint-Laurent. Plus à l’ouest, le contrôle du lac Érié était crucial pour le mouvement des troupes et des provisions jusqu’aux forts de l’Ouest. Le contrôle des lacs Ontario et Érié a donné lieu à de chaudes luttes, avec des résultats différents sur ces deux grands lacs.

Toutes les batailles navales ont mis en scène des navires à voiles, armés de canons. Les navires variaient quant à leur vocation, leur vitesse, leur gréement et leur armement. Les bricks sont des deux-mâts à voilure carrée sur chaque mât. Des bricks armés de 10 à 20 canons ont été utilisés pour les communications et l’entraînement au cours de la Guerre de 1812.

Un « navire de ligne » est un gros bâtiment de guerre fortement armé (de 60 à 110 canons). Le nom de ce type de navire évoque la formation de combat adoptée par les marines de l’époque : la ligne de bataille. Celui qui avait la bordée – ensemble des canons tirant sur même côté – la plus lourde et la plus précise était ordinairement celui qui gagnait la bataille.

Un des navires les plus élégants et les plus maniables de l’époque des voiliers est la goélette. Celle-ci a typiquement deux mâts : un grand mât et un mât de misaine, le plus petit étant situé devant. Les goélettes, aussi appelées « schooners », étaient les navires les plus courants sur le lac Ontario au début du XIXe siècle. Pendant la Guerre de 1812, beaucoup ont été utilisées comme navires de transport ou navires corsaires (la goélette Nancy, retrouvée dans la baie Georgienne, est devenue un lieu historique).

Au moment de la Guerre de 1812, le terme « frégate » désignait un navire de guerre qui était souvent aussi long qu’un navire de ligne et qui était gréé de voiles carrées sur ses trois mâts. Plus rapide que le navire de ligne et armée plus légèrement, la frégate a été utilisée pendant la guerre pour la patrouille et l’escorte.

L’une des frégates les plus célèbres à l’époque de la Guerre de 1812 est le HMS Shannon qui, après avoir capturé l’USS Chesapeake en 1813, le remorqua jusqu’à Halifax où il reçut un accueil triomphal.

« Sloop » est un terme naval qui a été assez librement utilisé pour désigner un navire plus petit qu’une frégate. Néanmoins, certains sloops pouvaient porter jusqu’à 20 canons et être de formidables navires de combat. La Marine royale a commencé à acheter ou à construire des sloops pour contrer la menace que posaient les corsaires dont les navires ne pouvaient tout simplement pas être rattrapés par les navires de ligne. À titre d’exemple de sloops utilisés dans la Guerre de 1812, on peut mentionner le HMS Detroit, employé sur le lac Érié, et le HMS Wolfe, qui a servi de navire amiral au commodore sir James Lucas Yeo sur le lac Ontario.

Synopsis

Ce document raconte l’histoire du HMS Nancy, le navire utilisé par les Britanniques sur les Grands Lacs jusqu’en 1814, grâce à une barre de défilement de vignettes interactive. En cliquant sur une vignette, une illustration agrandie vient compléter l’histoire du navire.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Fin de section


Allez maintenant!  Pointer disabled
Quiz :

Quel traité, signé en 1815, rétablit la paix entre la Grande-Bretagne et les États-Unis?

Traité de Gand
Traité de la Guerre de 1812
Traité de paix