Canadian Geographic
Left navigation image
Space age farming

Gestion agricole


Les conditions météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles induites par le climat sont un grand sujet d’inquiétude pour l’agriculture. En surveillant les sécheresses, les conditions culturales et l’humidité du sol, on fournit à l’agriculteur une information cruciale lui permettant d’adapter et d’atténuer les risques découlant des phénomènes météorologiques violents.

Les satellites d’observation de la Terre optiques et à micro-ondes comme le RADARSAT-2 sont des sources de données essentielles. L’Agence spatiale canadienne élabore avec Agriculture et Agroalimentaire Canada des modèles qui aideront le producteur à prendre les décisions agricoles et à mieux gérer les phénomènes dommageables.

Clic pour regarder la vidéo

Des travaux sont en cours également pour utiliser les données de RADARSAT-1 et 2 afin de cartographier précisément les inondations et mieux évaluer les pertes de l’agriculteur aux fins de ses assurances : au Canada seulement, les demandes d’indemnisation peuvent atteindre un milliard de dollars par an.

Cela est essentiel pour deux raisons. D’abord, les fermes modernes sont si vastes que les producteurs ignorent parfois que certains de leurs champs ont été touchés par la grêle ou le gel. La télédétection permet aux assureurs et aux agriculteurs d’évaluer exactement les dégâts. Deuxièmement, le système réduira le nombre d’évaluateurs requis pour les demandes d’indemnisations. Les fermiers espèrent bien que les données RADARSAT entraîneront une baisse de leurs primes d’assurance.

Synopsis

Ce document présente une carte animée montrant les changements de l’humidité du sol et les risques de sécheresse dans les prairies canadiennes, aussi bien ceux perceptibles aujourd’hui que ceux à venir.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Défis


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

Jusqu'à quelle profondeur le SMOS peut-il mesurer l'humidité du sol ?

2 mètres
10 mètres
10 centimètres