Canadian Geographic
Left navigation image
Boreal Shield

Bois


Richesses de la forêt
Sur le bouclier boréal se trouve la majeure partie de la plus grande forêt canadienne, une ceinture d’épinettes et de sapins baumiers qui atteint parfois 1 000 kilomètres de large et qui s’étend du nord de la Saskatchewan jusqu’à Terre-Neuve et au Labrador. Près de 70 p. 100 de cette forêt — 106 millions d’hectares — sont exploitables et fournissent près de la moitié de la production canadienne de bois. Cette écozone se trouve principalement au Québec et en Ontario qui possèdent ensemble 40 p. 100 de toute la forêt exploitable au Canada. L’industrie forestière exploite sur le bouclier boréal environ 400 000 ha de forêt par an. Quant aux coupes, le Québec et l’Ontario arrivent deuxième et troisième derrière la Colombie-Britannique. Le bois obtenu est destiné aux scieries, mais surtout à la production de pâte à papier. Au Québec, la forêt est exploitée jusqu’au 52° parallèle nord; les papetières sont établies le long du Saint-Laurent, de l’Outaouais et du Saguenay. En Ontario, la forêt est exploitée surtout au nord du Lac Supérieur et les papetières sont parfois l’unique ressource économique des localités.

Dangers des coupes à blanc
Des décennies d’abattage de l’épinette et du sapin baumier — les meilleures sources de pâte à papier — ont modifié le paysage du bouclier boréal. La raison en est que près de 90 p. 100 des coupes sont faites à blanc. Or, dans la coupe à blanc, tous les arbres commercialisables d’un bloc donné — qui peut couvrir 60 ha — sont abattus en même temps; après la coupe, on prépare le sol en vue du reboisement. Mais la régénération de la forêt — qu’elle soit laissée à la nature ou faite par repiquages manuels ou mécaniques — ne donne pas l’assurance qu’on aura des espèces propres à la commercialisation. En outre, pratiquée sans précautions, la coupe à blanc peut avoir comme conséquences l’érosion des sols et la destruction des habitats fauniques. Elle présente aussi d’autres dangers graves. Soumise à de tels sévices, la forêt boréale perd ses essences originelles. Sa trame végétale se modifie et les feuillus, comme le peuplier et le bouleau, s’emparent du domaine où prédominaient l’épinette et le sapin baumier.

Synopsis

Mines Une carte du Canada met en évidence la région du Bouclier boréal, qui s’estompe ensuite et laisse place à une carte plus détaillée de la région. Le menu qui se trouve dans la carte comprend deux rubriques :
• Rendement minier du Bouclier
• Espèces d’arbres dans le Bouclier

Lorsqu’on clique sur une de ces rubriques, un texte d’information détaillée sur le sujet en question s’affiche.





ADVERTISEMENT


La page suivante :

Fin de section


Allez maintenant!  Pointer disabled
Quiz :

Quelle était la valeur annuelle de la production minière de l’Ontario dans les années 1990?

40 milliards de dollars
10 milliards de dollars
4 milliards de dollars