Canadian Geographic
Left navigation image
The North from Space

Le présent


L’Agence spatiale canadienne (ASC) fait appel à des satellites pour suivre plusieurs phénomènes terrestres, glaciels et atmosphériques dans l'Arctique. Leurs applications vont des prévisions météo sur la Terre au suivi des concentrations de molécules qui détruisent la couche d’ozone dans l’atmosphère. L’ASC travaille beaucoup en collaboration avec ses vis-à-vis, comme la NASA et l’Agence spatiale européenne (ASE).

Aujourd'hui, 90 % des activités de l’ASC concernent la Stratégie pour le nord du Canada, qui vise à renforcer notre souveraineté dans l'Arctique, à promouvoir le développement social et économique du Nord, à protéger notre patrimoine naturel et à améliorer la gouvernance locale.

Un aspect important des missions satellitaires, c’est leur longévité. Plus un satellite recueille longtemps des données sur la chimie de l’atmosphère, les banquises, les migrations animales, etc., plus les séries de données permettent de dégager les tendances. Les programmes actuels de surveillance font voir aux scientifiques si les variations de l’englacement, par exemple, sont naturelles ou d’origine anthropique. Les longues séries de données permettent également d’extrapoler les changements futurs de l'Arctique.

Synopsis

Ce document présente les 5 satellites en service au-dessus de l’Arctique canadien. Chaque section en donne la date de lancement, la charge utile, l’instrumentation. Des images satellite montrent les applications scientifiques des données et des images qu’ils fournissent.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Les glaces


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

On pense que l'Arctique recèlerait ce pourcentage des réserves de gaz naturel non encore découvert.

65
30
25