Canadian Geographic
Left navigation image
International polar year

L’état de santé


Les projets de l’API permettent aux habitants du Nord d’être mieux renseignés sur leurs problèmes de santé les plus urgents.

De plus en plus d’enfants des Premières Nations et d’enfants inuits naissent en bonne santé et leur espérance de vie est plus élevée qu’elle ne l’a jamais été. La réalité est cependant beaucoup moins rose : en dépit des gains réalisés dans le domaine de la santé, il demeure des écarts importants entre l’état de santé général des Autochtones et celui des autres Canadiens. Les Autochtones sont plus enclins à subir des accidents cérébrovasculaires, à souffrir de troubles respiratoires et de divers cancers et à contracter des maladies infectieuses, comme la tuberculose et l’hépatite.

Le programme de l’Année polaire internationale (API) de 2007-2008 a appuyé diverses études de la santé humaine conçues pour obtenir des connaissances de base de grande valeur sur les problèmes de santé les plus pressants des habitants du Nord. La plus importante est une enquête sur la santé des Inuits qui a porté sur l’établissement de bilans de santé détaillés de plus de 2 500 résidents de 37 communautés inuites – il s’agit de l’étude sur la santé des Inuits la plus détaillée jamais réalisée. D’autres recherches sur la santé traitent de questions importantes comme le papillomavirus humain, l’hépatite B et les infections respiratoires chez les enfants.

Certains problèmes de santé des Autochtones ont pour origine des modifications de leur alimentation. Les résidents du Nord délaissent une alimentation où dominent les aliments traditionnels – surtout représentés par du poisson et du gibier d’origine locale capturé par les chasseurs – et deviennent plus dépendants d’aliments fortement transformés vendus dans les magasins. L’effet d’une telle transition alimentaire est étudié par des chercheurs de l’API.

Dans le cas de nombreuses études, les personnes directement touchées participent au processus de recherche et collaborent à la définition et à la mise en œuvre des projets ainsi qu’à l’évaluation des résultats. Des programmes de prélèvement chez des animaux ont aussi été mis sur pied dans le Nord et des laboratoires locaux analysent les résultats obtenus et les communiquent aux habitants. Les changements climatiques modifient les régimes de vie et l’état de santé des animaux sauvages, de sorte que la mise sur pied de moyens de surveillance locale est essentielle pour garantir l’innocuité des aliments traditionnels.

Toutes ces recherches réalisées dans le cadre de l’API permettront aux habitants du Nord d’être mieux renseignés pour l’élaboration de politiques et de programmes de santé visant à réduire les écarts entre les habitants du Nord et les autres Canadiens en matière de santé et à s’attaquer directement aux nouveaux problèmes, comme le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Synopsis

La vidéo présente l’étude sur la santé des Inuits menée durant l’API. Elle met en évidence une partie du travail exigé pour obtenir un point de vue compréhensible de l’habitat du peuple inuit et découvrir quelques-unes des solutions possibles aux problèmes de santé récurrents au sein de cette communauté.







ADVERTISEMENT


La page suivante :

Collectivités


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

Quelle est la caractéristique principale des systèmes d'eau douce de l'Arctique ?

Niveau d'inondation prévisible
Son imprévisibilité
Gel discontinu prévisible