Canadian Geographic
Left navigation image
Contient: Le repli des limites Allez maintenant!

Comment le repli de la limite des arbres et la fonte du pergélisol affecteront-ils la vie et le paysage dans le Nord?

Le Nord canadien se reconnaît sur une carte à ses côtes découpées ou à ses frontières politiques, mais une grande partie du paysage extraordinaire de cette région est définie par deux autres limites importantes : la limite des arbres et la limite du pergélisol.


L’Année polaire internationale (2007 – 2008) est le plus important programme de recherche scientifique international sur l’Arctique et l’Antarctique à avoir été réalisé. Elle a permis de réunir plus de 10 000 chercheurs de 63 pays animés par un besoin urgent de mieux connaître les incidences d’un climat en changement. Les réseaux internationaux ainsi créés recoupaient un grand nombre de disciplines des sciences physiques, des sciences de la santé et des sciences sociales.

Ici même, dans l’Arctique canadien, des scientifiques œuvrant en collaboration avec les habitants du Nord ont examiné tous les éléments de l’écosystème allant des océans et de l’atmosphère à la neige, au pergélisol, à la glace de mer, à la végétation et à la faune. L’API la plus récente a comporté, pour la première fois, des études des personnes et des collectivités qui ont fait de l’Arctique canadien leur chez-soi.

Les renseignements recueillis s’avéreront un trésor d’informations pour les futurs chercheurs et tous les Canadiens en donnant une image détaillée de certains des lieux les plus isolés et les plus importants de notre planète.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Historique


Pointer disabled  Allez maintenant!
Quiz :

Combien de chercheurs ont-ils participé à l'API à l'échelle du monde ?

2 000
10 000
5 000