Canadian Geographic
Left navigation image
Fur trade

De 1780 à 1821


La diminution des populations locales de castor encourage l’expansion du territoire de commerce des fourrures. Le castor n’a jamais été abondant dans les basses terres de la baie d’Hudson; ses populations sont rapidement décimées autour du lac Supérieur et le long des routes de déplacement jusqu’au lac Winnipeg.

De 1780 à 1821, les commerçants de la baie d’Hudson et du Saint-Laurent compétitionnent férocement pour la ressource qui s’épuise rapidement et ils établissent plus de 600 postes dans l’Ouest; la plupart de ces postes ne seront utilisés que quelques années. Les postes à plus longue durée de vie sont situés à des emplacements stratégiques le long des principales routes de transport et, en plus de servir au commerce, ils comptent des entrepôts et des centres administratifs.

Vers 1800, en raison de la compétition entre les commerçants, la recherche de fourrures s’étend à la majeure partie du territoire inhospitalier entre le lac Supérieur et la baie d’Hudson, et la quantité de fourrures de castor rapportées du Petit-Nord se situe autour de 50 000 peaux par année. Par la suite, les districts de l’intérieur, les uns après les autres, font état de la raréfaction des castors. Peu de temps après la fusion de la Compagnie de la Baie d’Hudson avec la Compagnie du Nord-Ouest en 1821, moins de 7 000 peaux de castor par année sont rapportées du Petit-Nord.

Après sa fusion avec la Compagnie du Nord-Ouest, la Compagnie de la Baie d’Hudson se trouve en conditions de quasi-monopole. Le commerce est organisé de façon plus efficace et repose sur des établissements relativement plus stables qu’au cours du demi-siècle précédent. En 1821, 125 postes sont en service, et 68 d’entre eux appartiennent à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Après sa réorganisation, la Compagnie réduit le nombre de postes à 52, en éliminant les postes non rentables créés dans un contexte de compétition, et établit les conditions qui persisteront pendant tout le reste de la période du commerce des fourrures.

Pour en savoir plus sur le système unifié de commerce de la Compagnie de la Baie d’Hudson, cliquer ici.

Synopsis

Cette carte interactive illustre l’épuisement des castors de 1760 à 1825 et explique comment les traiteurs de fourrures de la baie d’Hudson et du Saint-Laurent se sont associés à cette époque.















ADVERTISEMENT


La page suivante :

De 1821 à 1870


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

Où était situé le fort Albany, propriété de la Compagnie de la Baie d'Hudson ?

La baie de James
La baie d'Hudson
La rivière Saskatchewan