Canadian Geographic
Left navigation image
Early survival

Plantes cultivées


Vers 500 ap. J.-C., les habitants de l’Ontario méridional apprennent de leurs voisins du Sud à cultiver le maïs. L’addition de récoltes cultivées à une économie qui reposait jusque-là sur la chasse et la cueillette entraîne un accroissement important de la population, change les modes d’établissement et modifie probablement l’organisation sociale et les croyances.

Le graphique indique quand chaque nouvelle culture fut introduite et montre l’importance croissante des plantes cultivées sur les sites iroquoiens de l’Ontario méridional. En général, seuls les restes carbonisés de plantes survivent dans des sites archéologiques. Comme la carbonisation était accidentelle et transformait les restes de certaines espèces de plantes plus facilement que d’autres, notre évaluation, en quantité et en qualité, de l’importance relative et même de la présence de certaines espèces est sans doute très imparfaite.

Synopsis

Ce tableau illustre le nombre de sites archéologiques de 600 à 1600 après J.-C. révélant l’existence de diverses plantes cultivées. Les utilisateurs peuvent explorer des parties de la carte en cliquant pour faire un zoom avant ou arrière et en faisant glisser pour obtenir une vue panoramique.





ADVERTISEMENT


La page suivante :

Développement des villages


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

De quel continent étaient partis les Paléoesquimaux pour aboutir au Canada ?

L'Amérique du Sud
L'Asie
L'Europe