Canadian Geographic
Left navigation image
Canada and Overseas Development

Projets bilatéraux


Collaboration avec CUSO au Nigeria

CUSO-VSO envoie des Canadiens et des Américains à l’étranger, soit en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Antilles, pour réaliser des projets de développement coopératif. Le Nigeria compte plus de 150 millions d’habitants et comme beaucoup de pays africains, il est vulnérable au réchauffement climatique, nous informe l’organisme sur son site Internet. En 2007, CUSO, renommé CUSO-VSO, et Marbek Resource Consultants ont conclu un accord quinquennal de 4,75 millions de dollars avec l’Agence canadienne de développement international (ACDI) pour faciliter l’élaboration d’une stratégie nationale d’adaptation au Nigeria.

Le projet est mis en œuvre conjointement avec l’équipe nigériane d’étude environnementale et d’intervention, dont le siège est à Ibadan, au Nigeria. Il permettra au gouvernement nigérian et aux parties concernées de la société civile de prendre des mesures éclairées, équitables et égalitaires à l’égard des changements climatiques, selon le site Web de CUSO-VSO. Les principaux objectifs sont d’élargir l’éventail des moyens de subsistance, d’accroître l’utilisation durable des ressources naturelles et d’améliorer la gouvernance. En collaboration avec de nombreuses parties concernées nigérianes, l’équipe de projet étudie l’incidence des changements climatiques sur le pays, définit des mesures d’adaptation possibles et met celles-ci en application dans quelques-unes des collectivités les plus vulnérables du pays. Les responsables du projet élaborent également une stratégie nationale complète d’adaptation aux changements climatiques et collaboreront avec le gouvernement pour traduire les idées en politiques.

Collaboration en Bolivie avec l’Université du Québec

En 2007, l’Université du Québec à Montréal a conclu un accord de 2,9 millions de dollars avec l’ACDI pour réaliser le projet « Écodéveloppement communautaire et santé environnementale en Bolivie ». Le but est de renforcer la capacité institutionnelle de trois universités de l’Amazonie bolivienne dans les domaines de la formation, de la recherche et des services afin de promouvoir l’écodéveloppement communautaire et la santé environnementale en lien avec l’eau et l’assainissement, nous apprend le site Web de l’ACDI. L’Université du Québec à Montréal se propose de contribuer au perfectionnement professionnel d’équipes de l’Universidad Autónoma Gabriel René Moreno, de l’Universidad Amazónica de Pando et de l’Universidad Técnica del Beni Mariscal José Ballivián. Elle appuie également la création d’un programme de formation à l’intention de leaders en développement communautaire, selon le site Web de l’ACDI.

Collaboration avec un consortium de trois partenaires canadiens pour aider Haïti à s’adapter aux changements climatiques

Ce projet d’environ 1,5 million de dollars vise à fournir à la population haïtienne des moyens de lutter contre l’insécurité alimentaire par l’adaptation des pratiques agricoles aux changements climatiques. Les sous-projets permettront d’accroître la productivité du sol et de réduire les risques de désastres naturels, tels que les inondations et les glissements de terrain, grâce à l’aménagement de bassins hydrographiques, à la récupération et à la conservation des sols pour prévenir l’érosion ainsi qu’à la protection des ravins et des rives. Des élus ainsi que des populations et des autorités d’administrations publiques locales recevront une formation pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants des changements climatiques, selon le site Web de l’ACDI.

Trois partenaires forment le consortium à la tête du projet : le Centre d’étude et de coopération internationale, une ONG établie à Montréal qui combat la pauvreté; SocoDevi, un réseau de coopératives qui partage son expertise technique avec ses partenaires dans les pays en développement; l’UPA Développement international, une ONG qui prête son appui aux agriculteurs des pays en développement.

Collaboration avec SNC-Lavalin et Hydrosult Inc. pour améliorer la gouvernance environnementale et les moyens de subsistance durables en Indonésie

Disposant d’un budget d’environ 19,7 millions de dollars entre 2008 et 2015, SNC-Lavalin, une grande société québécoise d’ingénierie et de construction, et Hydrosult Inc., une entreprise montréalaise offrant des services de planification et de gestion dans le secteur de l’eau, coopèrent avec l’ACDI à l’exécution d’un projet visant à réduire la pauvreté dans les zones rurales du Sulawesi par la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables. Une méthode de gestion des bassins hydrographiques tenant compte des interactions globales entre la terre, l’eau, les plantes, les animaux et les humains permet d’améliorer la santé de l’environnement tout en répondant aux nombreux besoins des diverses parties concernées, selon le site Web de l’ACDI.

Le projet, réalisé conjointement par SNC-Lavalin et Hydrosult Inc., se déroule présentement dans deux grands bassins fluviaux avec la participation de groupes et d’individus de la région. Il vise à favoriser la coopération entre la population des bassins et les représentants de divers ministères afin d’améliorer tant la qualité de la gestion de l’environnement et des ressources naturelles que la pérennité des moyens de subsistance basés sur les ressources. Les décideurs et les autorités de réglementation des divers niveaux d’administration sont donc mis en relation avec les nombreux consommateurs de ressources – petits exploitants, autoconcommateurs et utilisateurs marginaux - dont la participation est essentielle à une mise en œuvre efficace des politiques.

Un volet essentiel du projet vise à sensibiliser les décideurs et les responsables des organismes d’aide ou d’exécution aux motifs et aux contraintes qui guident les utilisateurs de ressources pour en faire des partenaires à part entière dans la recherche de solutions.

Synopsis

Ce document comprend une carte interactive sur laquelle l’utilisateur peut déplacer son curseur pour en apprendre davantage sur les activités de développement récemment menées dans le monde et sur les fonds qui leur ont été consacrés. L’utilisateur peut, d’un clic, accéder à un graphique illustrant les fonds bilatéraux fournis aux pays ciblés par le gouvernement du Canada.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Fin de section


Allez maintenant!  Pointer disabled
Quiz :

Quel genre d'organisations canadiennes reçoit la majeure partie des fonds de l'ACDI pour l'aide publique internationale ?

Organisations civiles
Les organisations gouvernementales
Le secteur privé