Canadian Geographic
Left navigation image
Central Plains

Abandon de l’agriculture


Abandon de l’agriculture et exode rural vers les villes
Le nombre d’exploitations agricoles décroît rapidement dans tout le Canada : selon le recensement de 2001, leur nombre a diminué de 11 p. 100 après 1996, le déclin le plus important depuis 1971. Cela signifie que trois personnes sur 10 ont abandonné l’agriculture en cinq ans. La diminution a touché particulièrement les prairies : par contre, la taille des fermes a augmenté. La chute des bénéfices, l’augmentation des coûts de production et de transport, et des années de sécheresse ont obligé les fermiers à agrandir leurs terres et à augmenter leur production en utilisant davantage la mécanisation et l’innovation technologique. Les besoins en main-d’oeuvre ont donc diminué. L’exode rural se fait vers Edmonton, Calgary, Winnipeg et d’autres villes florissantes, là où il y a abondance d’emplois dans les services et les industries de la haute technologie. La dépopulation qui en résulte pose des problèmes de survie aux petites villes rurales qui éprouvent des difficultés à répondre aux besoins locaux.

Les traditionnels élévateurs à grains
Brillants de couleurs, les élévateurs à grains en bois ont longtemps dominé l’horizon de la prairie. Ils disparaissent peu à peu pour céder la place aux grands terminaux cylindriques en béton. La Saskatchewan a déjà eu plus de 3 000 élévateurs à grains de type traditionnel. En 2002, il n’en restait même pas 300.

Synopsis

Abandon de l’agriculture Le diaporama qui se trouve sur cette page comprend quatre photos des prairies, dont des champs de céréales et des élévateurs à grain.















ADVERTISEMENT


La page suivante :

Le projet Pélican


Allez maintenant!  Allez maintenant!
Quiz :

Quelle culture des Prairies est responsable de 54 % de la valeur brute des cultures?

Le blé
L’orge
Le canola