Canadian Geographic
Left navigation image
Geography of coins

Innovations


Pousser les limites de la technologie : cette stratégie s’est avérée fructueuse pour la Monnaie royale canadienne. L’innovation constante a permis à la MRC de lancer des produits toujours plus audacieux, tous en rendant ses opérations plus efficaces.

Une de ses grandes innovations, c’est le plaquage multiplis de l’acier, qui permet de recouvrir les flans d’acier de couches alternées de nickel et de cuivre. Ce procédé assure une qualité et une résistance excellentes, supérieures à celles de pièces en alliage traditionnelles. On utilise le plaquage multiplis depuis l’an 2000 pour les pièces canadiennes de circulation de 1, 5, 10, 25 et 50 cents et on l’a utilisé pour la pièce du coquelicot de 2010.

En 1996, on a lancé la pièce de 2 dollars, illustrant un ours blanc. C’était la première pièce bimétallique produite par la MRC.

Pour créer ses pièces de circulation colorées, la MRC utilise des robots. Sur la chaîne de production, un robot oriente chaque pièce afin que sa coloration soit uniforme. Un système de visionnement automatique a été utilisé en 2010 pour peindre les 25 cents commémorant les trois grandes victoires canadiennes aux Jeux d’hiver de l’histoire.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Fin de section


Allez maintenant!  Pointer disabled
Quiz :

De quelle équipe de football de la LCF une pièce de monnaie a-t-elle célébré le centenaire ?

Les Alouettes de Montréal
Les Roughriders de la Saskatchewan
Les Argonauts de Toronto